On avance avec l’idée, on la peaufine ensuite

peaufiner_une_idee

L’idée initiale de votre projet sera-t-elle votre entreprise finale ? Dans quel camp vous situez-vous ? Pragmatique, opérationnel, réfléchit, inflexible ? Comment positionnez-vous votre activité (et votre projet) dans le temps… Ces questions se posent dès lors que vous envisagez de créer votre entreprise et de pénétrer un marché, que ce soit avec un produit, un service, sur le web, etc. Il y a la phase de démarrage : avec l’idée, la vision. La phase de maturation : avec l’élaboration du business plan – excitant ! Votre feuille A4 et votre tableau Excel sont en effet sans limites… Mais, apparaissent de nouvelles questions : le BP est-il réaliste ? Utile ? Légitime ? N’est-il pas uniquement culturel/intellectuel ? Ne devrions-nous pas l’aborder différemment ? Basé sur une approche plus opérationnelle que fictive !

UNC Pro en est l’exemple. L’idée originelle de cette start-up que j’ai rencontré dernièrement était de lancer la première ligne de meubles gonflables pour étudiants. Qui n’a pas connu les galères des emménagements et déménagements pendant son cursus universitaire ? Trois mois après le lancement, ses fondateurs se retrouvaient sur le marché de l’événementiel, en tant que spécialiste du meuble gonflable haut-de-gamme et personnalisable. Pourquoi un tel changement ? Qu’est-ce qui explique un tel écart entre l’idée initiale et l’entreprise finale ? Pour les fondateurs, la réponse est simple : « nous sommes sortis des carcans du business plan classique. Nous avons privilégié l’expérience terrain, les échanges, et les rendez-vous pour positionner notre entreprise. Sans site internet, sans catalogue produit, sans fabricant,  sans rien ! Nous avons fixé des rendez-vous auprès de grands comptes parisiens. 1, 2, 3, 4 rendez-vous nous ont rapidement destiné au marché de l’événementiel. La demande était présente et mature, à l’inverse du marché des étudiants ». Une étude de marché en réel.

Ainsi, la création d’une entreprise se veut longue, risquée, semée d’obstacles, et de désillusions. Comme tout entrepreneur, le besoin financier se veut pressant et nécessaire. Ce restreindre à la simple idée initiale peut avoir un impact sur vos résultats commerciaux à court comme à long-terme. Il est donc conseillé de se rapprocher du marché, dès l’élaboration de l’idée, avant même la rédaction du business plan. Tous les retours que vous obtiendrez d’un potentiel client ne seront peut-être pas une garantie certaine de succès, mais seront certainement la garantie de créer une entreprise stable, pérenne, et opérationnelle à court, moyen, comme long-terme. À méditer…

Similar posts
  • Création d’entreprise // La recherche... Cet article ne concerne que les gens qui n’ont pas encore trouvé une idée mais qui souhaitent tout de même créer une société. Désolé pour les autres ^^. La recherche d’une idée est donc une phase essentielle dans tout projet de création d’entreprise. Ainsi au lieu que l’idée soit l’élément déclencheur de la création d’entreprise, [...]

2 Commentaires

  1. 4 juillet 2013    

    Eh oui ! L’expérience terrain il n’y a que ça de vrai !

  2. porte 91 porte 91
    25 janvier 2016    

    Merci pour toutes ces précieuses informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *