L’intelligence financière

L

Confinement Covid-19 et crise financière associée m’amène aujourd’hui à vous parler de l’intelligence financière aussi appelée quotient intellectuel financier.

Ce concept a été introduit par Rober Kiyosaki dans les années 2000. Le principe ? Tout simplement apprendre à mieux dépenser, à mieux épargner et à mieux investir son argent.

Le constat de départ est que notre société, notamment nos écoles, ne nous préparent pas assez à gérer efficacement notre argent. Sujet tabou, non prioritaire ; peu importe les raisons ; la conséquence est que nombre d’entre nous arrivent dans la vie active avec très peu de connaissance sur ce sujet.

Comment faire un budget ? Comment investir ? Dans quoi investir ? Comment limiter les risques ? Comment épargner ? Comment bien dépenser son argent ? Est-ce qu’acheter une voiture ou une maison est une dépense ou un investissement ?

Peu de personne ont des réponses à ces questions.

Sans aucune connaissance en la matière, j’ai commencé par lire des articles sur le web. Difficile de faire le tri, énormément de personnes essayent de vendre quelque chose, comme s’il y avait une recette magique pour devenir riche qui pouvait s’acheter dans une vidéo en ligne ou dans un ebook.

Bref. Soyez rassuré, je ne vends rien ici :-).

J’ai ensuite lu quelques livres. Je vous conseille : la semaine de 4h, père riche, père pauvre, épargnant 3.0 et créer et piloter un portefeuille d’etf (et ce ne sont même pas des liens d’affiliations ^^).

Tout cela est très liée à un autre de mes articles : la rat race : comment et pourquoi en sortir ? car au final l’objectif et l’intérêt de travailler son intelligence financière et de pouvoir sortir de cette fameuse rat race (métro/boulot/dodo).

Passons aux choses sérieuses.

Que nous apprennent toutes ces lectures ?

  1. L’argent de doit pas être un sujet tabou.
  2. Il est essentiel de se créer un revenu passif (non lié à votre temps). Il ne faut donc pas échanger du temps contre de l’argent car c’est le pire deal possible.
  3. Il faut investir sur soi. Sur ses connaissances. Sur sa santé. Il faut toujours chercher à apprendre.
  4. Il n’y a aucune recette magique pour devenir riche mais on peut améliorer les chances de le devenir.
  5. Les vrai différences d’un point de vue financier entre les personnes sont des différences de patrimoine. Le salaire n’a que peu d’impact. A lire, l’article Suis-je plus riche que la moyenne des Français ? Si vous n’avez pas hérité et que cela n’arrivera probablement pas, vous n’arriverez pas à rattraper ce retard avec votre salaire. Exemple : votre ami à hérité d’un T2 sur Paris à 500k, vous gagné 1000€ net de plus que lui par mois. En supposant que vous arrivez à bien placer ce surplus d’argent, il vous faudra 42 ans (autrement dit toute votre vie) pour obtenir ce même genre de bien.
  6. Acheter une voiture est une dépense, pas un investissement. Idem pour certains achats immobilier (en fonction du contexte).
  7. Ne laisser pas dormir votre argent. Votre compte courant doit tendre vers 0 (pas grâce à vos dépenses hein! mais car le surplus est placé autre part). Si vous laisser dormir votre argent, vous perdez en fait de l’argent tout les jours à cause de l’inflation.
  8. Vous devez épargner. Il existe différentes possibilités : Livret A, LDD, Livret jeune, Plan épargne logement, etc. Il n’y a aucun risque de perte avec l’épargne, par conséquent il n’y aucune possibilité de gain. Néanmoins cette fois-ci l’inflation n’aura aucun impact sur votre patrimoine.
  9. Vous devez investir. Il y a d’innombrable manières de le faire : dans des entreprises (FCPI, FIP, crowdequity, crowdlending), dans l’immobilier (SCI ou non, foncières côtés), dans l’or et les matières premières (physiquement ou non), dans les crypto-monnaies (même si cela va à l’encontre de l’esprit initiale) ou encore via les actions.
  10. N’oubliez pas que vous pouvez utiliser certains de vos investissements pour faire ce que l’on appelle de la défiscalisation (payer moins d’impôt). Vous pouvez aussi choisir de ne pas défiscaliser et de contribuer le plus possible à votre pays en tant que citoyen exemplaire :-D.
  11. Nous avons tous un profil de risque différent : une résistance psychologique et financière face aux risques de perte. On dit toujours que tout ce qu’on peut investir doit être égale à tout ce que l’on est prêt à perdre sans que cela ne nous impacte réellement dans la vie de tous les jours.
  12. Commencez par tester votre résistance à petite échelle et petit à petit. Comment allez vous réagir avec une chute de 10% ? de 20% ? de 50% ? Car cela arrivera. Les crypto sont pas mal pour tester ce point car les fluctuations sont importantes et rapides.
  13. Déterminez votre profil. Par exemple : 60% de mon patrimoine à risque (actions, crypto), 40% avec peu de risque (immobilier, obligations, or et matières premières, liquidité, livrets).
  14. En terme d’investissement et contrairement aux idées reçu, il est préférable d’investir en bourse (8-10% par an depuis 100 ans) que dans l’immobilier (3-4% par an sur la même période). Néanmoins, si vous en avez la possibilité, achetez tout de même votre résidence principale.
  15. La puissance des intérêts composés (cumulés) est phénoménale. Exemple : vous placez 10 000€ en 2000 à 8% (bourse). En 2001, vous aurez 10 800 € (+ 800€) mais en 2002 vous aurez 11 664 € (+ 864€) et en 2030 vous aurez 100 627 € soit 90 627€ d’intérêt !
  16. Il est impossible de prédire le cours de la bourse et il ne faut pas chercher à jouer contre le marché. Au contraire il faut suivre le marché sans se poser de question.
  17. Il faut investir sur du long terme (+ de 8 ans) et diversifier au maximum son portefeuille. Le temps doit être notre allié. Le plus simple et rentable moyen de le faire actuellement est d’acheter des ETFs via son PEA.
  18. Sans entrer dans les détails, les ETFs sont des fonds négociés en bourse. Ils permettent d’acheter en une seule fois des paniers de valeurs. Exemple : vous souhaitez avoir des actions dans les 1700 plus grandes entreprises du monde (pour réduire le risque). Et bien bon courage pour les acheter et les gérer une par une! Par contre il suffit d’acheter un ETF AMUNDI ETF MSCI WORLD UCITS ETF EURO (CW8) pour avoir le même résultat.
  19. Il existe une multitude de sortes d’ETF (ce n’est pas que de l’investissement dans les entreprises) et du coup il existe plein de stratégies d’investissements. Pour commencer, privilégiez des ETF “monde” comme CW8 ou son équivalent EWLD (moins cher à l’achat)
  20. Concrètement comment cela se traduit ? Ouvrez PEA sur Fortuneo, acheter des ETFs CW8 ou/et EWLD avec tout l’argent dont vous n’aurez pas besoin sur ces 10 prochaines années.

Partagez vos tips en commentaire si vous en avez !

About the author

Arnaud Knobloch

Father, Geek, Entrepreneur.

Add comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Arnaud Knobloch

Father, Geek, Entrepreneur.

Recent Comments