Arnaud Knobloch

Création d’entreprise // Quitter son entreprise actuelle

Quand on souhaite créer sa société et que l’on est actuellement en poste, il y à 3 manières de le faire :

  1. Par démission
  2. Via une rupture conventionnelle
  3. Suite à un licenciement.

Je vais essayer d’expliquer de manière brève les conséquences de ces trois actions.

La démission

  • Il n’y a pas besoin de motiver son départ ;
  • Bien que non obligatoire, il est recommandé de faire cela par écrit (lettre recommandée et accusé de réception) ;
  • L’employeur ne peut pas la refuser ;
  • En général, il y a un préavis de 1 mois pour les personnes non cadres et jusqu’à 3 mois pour les personnes cadres (cela dépend de la convention collective) ;
  • Elle n’ouvre pas automatiquement le droit aux allocations d’assurance chômage.

Le licenciement

  • Il faut que l’employeur ait un motif de licenciement sur une « cause réelle et sérieuse » (personnel ou économique) ;
  • L’employeur doit suivre une procédure officielle ;
  • Sauf cas particulier, l’employeur devra verser des indemnités de licenciement ;
  • Donne le droit au salarié de bénéficier des allocations d’assurance chômage.

La rupture conventionnelle

  • Récente : existe depuis 2008 ;
  • C’est un sorte d’accord amiable entre le salarié et l’employeur ;
  • Elle ne peut être imposée par l’une ou l’autre des parties ;
  • Il y a une procédure à suivre ;
  • Donne le droit au salarié de bénéficier des allocations d’assurance chômage.

La démission est donc l’acte le plus facile pour quitter son entreprise actuelle mais celle-ci ne donne généralement pas le droit aux allocations d’assurance chômage. D’où, la nécessité de bien réfléchir avant de prendre une telle décision.

Le licenciement est assez profitable au salarié lorsque celui-ci veut quitter son entreprise. Néanmoins cet acte pose pas mal de contraintes à l’entreprise. Il sera donc sûrement difficile de négocier ceci avec elle.

La rupture conventionnelle est un très bon compromis. Personnellement, c’est la solution pour laquelle j’ai opté. Si vous vous entendez plutôt bien avec votre patron, cela ne devrait pas trop poser de problème. Le seul point difficile à négocier est qu’il doit obligatoirement vous verser une indemnisation qui ne peut pas être inférieure à celle de l’indemnité légale de licenciement. Il faudra compter environ 3 mois entre le moment où vous avez fait part de votre attention de quitter l’entreprise via une rupture conventionnelle et le jour officiel de votre départ.

En ce qui me concerne, j’ai donc signé une rupture conventionnelle et je quitte ma société actuelle le 31 Août 2010 pour me lancer à 100% dans la création d’entreprise.

Articles similaires
  • Porteur de projet, les 5 signes d’un ... Voici quelques phrases que j’entends souvent autour de moi et qui sont, d’un point de vue de mon expérience, corrélées à l’échec du projet. Donc si vous vous êtes dit l’une des ces phrases, posez-vous des questions ^^ 1. J’ai une super idée mais je me donne encore deux ans pour qu’elle soit plus mature. [...]
  • Comment financer sa startup en Langue... Je  vous propose aujourd’hui une infographie que je viens de réaliser qui résume de manière très simplifiée comment il est possible de trouver près de 300 000 € en Languedoc-Roussillon pour financer sa startup sans investisseurs et en moins de 2 ans. N’hésitez pas à me faire part d’autres moyens de subvention [...]
  • Les étapes de la création d’ent... Il y a déjà beaucoup d’articles sur ce sujet mais j’ai voulu en faire un très condensé qui pourra servir de pense-bête rapide à consulter. J’ai donc repris les principaux points administratifs à suivre lorsq’on souhaite créer une structure de type SAS, SARL, etc… Les étapes : Prendre contact avec le centre de formalités des entreprises (CFE) [...]
  • Création d’entreprise // Lettre... Nous avons eu l’honneur de recevoir dernièrement une lettre de la Direction Générale de la Concurrence. J’ai voulu partager cette expérience puisque nous avons trouvé cela assez drôle. Que disait cette lettre ? Et bien que nous ne respections pas complètement la loi puisqu’il manquaient quelques informations juridiques sur notre site www.vadequa.com. Effectivement, nous avions [...]
  • Création d’entreprise // Commen... Avoir une idée d’entreprise c’est facile. Développer cette idée c’est plus difficile. Faire connaître l’idée et la commercialiser c’est le plus compliqué. Les pistes pour faire connaître et vendre son produit : Etre commercial(e) (= avoir les compétences) Embaucher des commerciaux (= avoir de l’argent) Faire du marketing / e-marketing (= avoir les compétences ou [...]

1 Commentaire

  1. Carlos Carlos
    9 août 2010    

    Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *