Vers une innovation de la gestion des ressources humaines ?

V

Tout besoin non satisfait est une innovation en puissance.(Marjolaine de RAMECOURT et François-Marie PONS, consultants, experts dans les démarches participatives, la créativité et l’innovation)

L’innovation est nécessaire à toute entreprise désireuse de rester compétitive vis-à-vis de la concurrence et chaque entreprise a sa propre stratégie en matière d’innovation. Certaines misent sur la fidélisation des salariés, d’autres sur la technologie de pointe ou encore sur l’acquisition du circuit de production.

En matière d’innovation, on peut dire que les jeunes diplômés ont le profil adapté à cette question. Chaque jeune apportera son idée de l’innovation, et ceux qui réussissent sont généralement ceux qui sont capables de faire adhérer les individus à leur projet, de véhiculer des valeurs et de rendre accessible des concepts à des personnes non expertes dans le domaine du jeune en question. Notons que c’est donc la forme qui prévaut sur le fond. Qui s’intéresse à un projet mal formulé, et donc pas clair, quand bien même ce projet est prometteur ?

La pluridisciplinarité au service de l’innovation

J’entends par là l’apport de connaissances de divers domaines (psychologue, sociologue, gestion…) tout comme l’apport de différentes manières de fonctionner (il s’agit des ”organisateurs”, des ”créatifs”, des ”collaborateurs”…).
En effet, une tâche créative sera réalisée plus facilement par des personnes qui ont une préférence pour ce genre d’activité et donc un fonctionnement qui facilite la réalisation de ce genre de tâche ; toutefois, un minimum d’organisation sera nécessaire pour stimuler et encadrer la création. A l’inverse, certaines tâches nécessite une procédure bien particulière, qui sont ”faites” pour les personnes qui aiment travailler dans un cadre structuré ; cette fois, intégrer un peu d’esprit créatif dans une telle équipe permet de faire évoluer les procédures pour faciliter ou accélérer le travail.

Dans le monde du travail, c’est clairement l’approche gestionnaire en matière de gestion des ressources humaines qui est développée en France. En tant que futur psychologue du travail et des organisations, je ne peux m’empêcher d’avoir une certaine résistance face à ce constat. Bien que mes connaissances en matière de gestion pure soient très limitées, je ne suis pas étonné de voir que l’OMS prévoit que le stress sera la cause principale d’absentéisme d’ici 2020. En effet, comment peut-on concilier bien être des salariés et impératifs de rentabilité par cette gestion administrative de l’humain ?

Pourquoi pas une Gestion Humaine des Ressources ?

L’idée serait de concilier l’approche administrative, incontournable pour la gestion d’une entreprise, et l’approche de la psychologie du travail. Ne pourrions-nous pas chiffrer la motivation, la satisfaction, l’engagement comme on chiffre l’absentéisme, le turn-over ou encore les résultats ?
Quel intérêt me diriez-vous ? Et bien je réponds qu’au lieu de lutter contre l’absentéisme par des pressions, ou du ”flicage” on pourrait stimuler les cadres par la motivation, la satisfaction ou l’engagement dans le travail. J’imagine déjà certains lecteurs penser que c’est une approche idéaliste digne d’un jeune étudiant qui vit encore dans le monde des bisounours. Mesdames, Messieurs les gestionnaires, dirigeants, cadres, pensez vous qu’une personne travaille mieux parce qu’on lui ”interdit” d’être absente ? Est-elle à 100% de sa contribution lorsque cette personne vient travailler malgré le fait qu’elle se soit levée 3 fois cette nuit pour son enfant malade, qu’elle s’oblige à venir travailler en étant fatiguée de sa nuit, préoccupée pour son enfant et stressée par l’obligation d’aller travailler sous peine de se faire remonter les bretelles à son retour par son supérieur ?
Et bien je dis que vous seriez gagnant en donnant une journée à cette personne qui, le lendemain pourra s’investir à 100%, voir à 150% dans son travail plutôt que de la vouloir présente à tout prix et seulement à 70% voir moins de sa capacité de travail.
Choisissez l’innovation, investissez dans la force de travail de votre entreprise en changeant vos pratiques, en misant sur vos travailleurs, car ce sont eux qui créent la richesse de votre entreprise !

Partagez votre point de vue

Maintenant j’aimerais vous écouter, vous DRH, GRH, cadre, manager ou autre sur ces points. Que vous soyez d’accord ou non, que ce soit possible ou impossible, accordons-nous un instant pour échanger sans préjugés et pour contribuer à construire le monde de demain.

About the author

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Add comment

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Recent Comments