Génération Y

G
[blockquote]Quand j’avais ton âge…[/blockquote] [blockquote]Les années 80 étaient les plus belles années[/blockquote] [blockquote]Pose ce portable tout de suite ![/blockquote]

Quel jeune n’a pas entendu ces mots ?

Cette constante remise en cause de l’époque, cette nostalgie quasi-pathologique ne signifie qu’une seule chose : nous avons changé de génération.

D’une génération baptisée X nous sommes passés à la génération suivante, la Génération Y.

Explication culturelle

La génération Y (ou GenY) est la génération qui regroupe tous les individus nés entre 1980 et 2000 (grosso modo). Cette génération est définie par sa connexion permanente au monde.

En effet, depuis 30 ans, internet a connu un véritable boom, pour former avec « nous » (jeunes de la génération Y) une relation quasi-symbiotique avec tout ce qui est nouvelles technologies. Nous n’avons pas connu la guerre (ou juste sa fin) et nous aspirons à un monde de plus en plus libre, ouvert, caractérisé par des échanges constants et une harmonie, une paix pour tous. (Un peu un mouvement Hippie 2.0)

Ce qui nous différencie de la génération X (celle d’avant) et de celle d’après (appelons la « Z ») est la transition. La génération X ne se servait pas d’ordinateurs, seuls quelques postes de bureau en avaient l’utilité. La génération Z sera (à mon avis), une génération sur-connectée (à ne pas confondre avec hyper-connecté, nous y reviendrons…). Sur-connecté dans le sens ou chaque action qu’une personne va faire peut être enregistré -pour le meilleur ou pour le pire- et diffusé massivement on-line.

Nous, GenY, avons la chance d’avoir connu une transition. Nos premières recherches n’étaient pas sur Wikipédia, Doctissimo & co mais bien sur des livres, des manuels, des encyclopédies. Ce n’est que pendant cette période de recherche « à l’ancienne » qu’Internet est apparu et s’est démocratisé. Nous sommes donc hyper-connectés. Pas sur-connecté car nous recherchons encore dans des livres, apprécions les bibliothèques et pour la plupart, sommes encore réticents à l’idée de lire un livre sur un ordinateur.

L’exemple majeur de ces dernières années a été le soulèvement du monde Arabe, le « Printemps Arabe » crée par l’initiative de jeunes, grâce à la plate-forme Facebook. Ou encore le collectif Anonymous qui dénonce ce qu’ils estiment comme étant une atteinte à la liberté d’expression. L’idée majeure donc de cette génération est de comprendre que tout est connecté.

Mais malgré toute cette connexion, notre génération souffre d’un problème de communication avec ses aînés. En tant qu’individu de 21 ans, j’ai eu plusieurs conflits avec des personnes plus âgées que moi. Conflits d’ordre politique, économique où l’argument principal était l’expérience vécue de la personne plus âgée (notons qu’avec cet argument, le débat risque de tourner court).

Assiste-t-on à une crise intergénérationnelle ou est-ce une adaptation à un monde qui se complexifie de jour en jour ?

Futurs employés

Cette génération, considérée comme « Jeune » sera dans quelques années dans le monde du travail. Futurs employés, salariés, patrons, DRH. Toutes les strates socio-culturelles seront représentées par cette nouvelle génération aux codes et comportements si particuliers.

Le mode de fonctionnement de l’entreprise sera bien entendu changé. Les conflits mentionnés précédemment avec les personnes plus âgées n’auront plus lieu d’être, à ce moment, toute l’ingéniosité de la génération Y pourra être déployée. De nouveaux types de formations telles que les Serious Games seront diffusées, le travail en soi deviendra de plus en plus informatisé. Ces postes vont ipso facto, demander de nouvelles compétences, plus poussées dans le domaine informatique. Du menuisier qui va devoir concevoir de nouveaux modèles sur Internet au stagiaire qui fera son stage uniquement en utilisant une passerelle informatique, tout le monde passera par un ordinateur.

La personnalité Y

Comment définir mieux une génération que par ses caractéristiques, rêves et désirs.

Si certains disent « illusions », nous allons répondre « espoirs ». En effet, contrairement à d’autres milieux, nous avons l’espoir de changer notre futur. Il n’y a pas (tellement) de fatalité et chaque personne est maître de son destin. On rencontre de plus en plus d’autodidactes qui réussissent bien dans la vie. Des exemples comme ceux-la deviennent des futurs possibles pour ces jeunes. La patience n’est pas vraiment considérée comme faisant partie du modèle GenY. Les membres de cette génération désirent de plus en plus être dans l’immédiateté. Être heureux instantanément, ne pas devoir attendre une quelconque gratification pour l’être, le « tout, tout de suite » comme on l’appelle.

Les plus âgées ont tendance à les considérer comme immatures ou les laisser au rang d’adolescent mais il faut savoir que si ces jeunes ne sont pas patients, c’est à cause du monde qui est comme ça : Urgence et Impatience sont règles maintenant. Les jeunes doivent être multifonctions et ils doivent le faire avec efficacité, aisance et le sourire. Dans un jeu de cause et conséquence, la rapidité d’action dans le travail demandé aux jeunes est demandé en retour par ces derniers.

Ce bonheur viendra essentiellement de soi mais dans cette optique d’être connecté, c’est toujours mieux si on est connecté à quelqu’un : les relations sociales sont un moteur de cette génération. Si nous sommes plus ouverts aux gens, plus axés au dialogue, au partage, à l’esprit communautaire, nos aînés sont eux plus réfractaires à cette idée, à miser sur un individualisme propre à leurs générations.

La technologie est omniprésente dans la vie et plus encore dans la GenY. L’ADSL n’a pas toujours été là, nous avions eu des abonnements au mois pour finir sur ce que nous avons. Ce développement, même des machines en soi, a créée des modèles sociaux et économiques propres. Nous parlons de Geek, Nerds et autres confrères informatiques. De même pour la Science-Fiction qui a su se trouver un nouveau souffle avec la montée en puissance de ces Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (NTIC).

Vocabulaire

A chaque génération, apparaissent des mots, des codes adaptés. Dans cet article, certains mots apparaissant en italique ont une signification propre :

  • IRL : Signe signifiant In Real Life, traduit par « Dans la vraie vie»
  • On-Line : Expression désignant une activité faite dans le monde numérique, sur Internet
  • Facebook : Ou Fb pour les intimes est un réseau social où se partagent les vies de millions d’individus
  • Anonymous : Collectif où les membres sont dans une optique de lutte vis-à-vis de ce qui est considéré comme destructeur de droit (notamment information, expression)
  • 2.0 : On parle de 2.0 en général dans le Web, le Web 2.0. On désigne par cette cet ajout numérique, une évolution.
  • ADSL : Asymmetric Digital Subscriber Line est une technique de communication qui utilise une ligne téléphonique pour transmettre et recevoir des données. L’ADSL permet le support d’accès dit « haut-débit ».
  • Geek : Terme d’argot, qui désigne une personne extrêmement pointue dans un domaine précis (souvent lié aux nouvelles technologies)
  • Nerds : Dans le domaine des stéréotypes, un Nerd est une personne solitaire, passionnée et obnubilée par des sujets liés aux sciences.
  • Apparu à la fin des années 50, le terme est devenu plutôt péjoratif, à la différence de geek. En effet, comparé à un geek, un nerd est plus asocial, et plus polarisé sur ses centres d’intérêts, auxquels il consacre plus de temps.
  • NTIC : Regroupent les techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de l’informatique, de l’Internet et des télécommunications.

Conclusion

Essayer de dissocier « Internet » de « Génération Y » n’est pas possible, le premier étant le prolongement ”naturel” du second. Il faudrait éviter de tomber dans le piège de croire tout ce que l’on trouve sur Internet. Les messages se contredisent, les auteurs changent d’époque. Se servir d’Internet à son meilleur niveau exige une qualité de réflexion. Qualité que vous avez déjà puisque vous êtes venus sur ce site pour vous renseigner sur ce qu’est la Génération Y.

Si la génération X a été celle de l’individualisme, que la génération Y est celle du partage et de la connexion, que sera la « Z » ?

Pour finir, n’oublions pas les Saintes paroles :

[blockquote author=”Abraham Lincoln”]Le problème avec les citations sur Internet, c’est qu’il est difficile de déterminer si elles sont authentiques ou non.[/blockquote]

About the author

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Add comment

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Recent Comments