L’Union Européenne – Explain Like I’m Five

L

Les prochaines élections européennes approchent à grand pas (le 26 mai en France) et elles sont plus importantes que jamais à l’heure du Brexit et de la monté du populisme.

Un ami à moi qui a fait du porte à porte pour recueillir les avis et ressentis des Français sur l’Union Européenne m’a raconté l’un de ses échanges que je trouve opportun de restituer ici comme anecdote.

Je veux pas de l’Europe car je ne veux pas que les Belges nous dirigent.

Au-delà du côté cocasse, cela met en exergue une méconnaissance de ce qu’est l’Union Européenne. À fortiori de nos jours où les fakes news sont partout.

Heureusement, 78% des français considèrent que l’Union Européenne est importante. Qu’elle permet de rassembler des pays autour de principes communs comme le respect des droits de l’Homme, l’État de droit, la séparation des pouvoirs, les libertés civiles, la liberté d’expression, le pluralisme des médias, les élections libres, la solidarité, la sauvegarde de la paix, la liberté de circulation ou encore l’utilisation d’une monnaie unique. Ils sont ainsi 82% à déclarer que cela vaut la peine de se battre pour elle.

Par contre les français ne comprennent pas comment celle-ci fonctionne. 85% d’entre eux pensent qu’il s’agit avant tout d’une entité technocratique et bureaucratique qui est éloignée de leurs préoccupations (les 3 principales étant l’amélioration de la situation économique, la défense et la sécurité des Européens et les enjeux écologiques et climatiques). Une entité également opaque, peu démocratique qui est sous l’influence des lobbyistes.

D’où l’idée de rédiger cet article pour expliquer à la mode ELI5 (Explain Like I’m Five) comment fonctionne l’Union Européenne.

Déjà il ne faut pas confondre l’Europe et l’Union Européenne. Le premier étant le continent (avec 45 pays) et le second l’association politique et économiques (27 pays). Nous parlons bien ici de l’Union Européenne (UE).

Il y a tout d’abord le Conseil européen. Il est composé des 27 chefs d’État / gouvernement et décident des grandes orientations de l’Union européenne. Ce Conseil européen désigne les 27 commissaires de la Commission européenne qui vont proposer les textes législatifs. Ces textes doivent ensuite être adoptés par le Conseil de l’Union européenne (composé de 27 ministres des États membres) et le Parlement européen (composé de 751 députés élus).

Vous pouvez relire une 2ème fois car il est vrai que l’on peut s’y perdre avec tous ces noms qui se ressemblent ;).

Mais en résumé : la Commission (européenne) propose des textes que le Conseil (de l’Union européenne) et le Parlement (européen) doivent adopter ou rejeter.

Même si le siège du Parlement se trouve à Strasbourg, tout se passe la plupart du temps à Bruxelles.

Il n’y a que les députés européens (membres du Parlement) qui sont directement élus par les citoyens européens. Il y a 751 sièges dont 79 pour la France, c’est pourquoi chaque partis politiques présente une liste de 79 personnes aux élections européennes. En 2014, la liste qui a obtenu le plus de siège était l’UMP avec 20 députés élus.

En plus des organes exécutifs que sont le Conseil européen et la Commission européenne, des organes législatifs que sont le Conseil de l’Union européenne et le Parlement européen il y a des organes de contrôle :

  • La Cour de Justice de l’Union européenne qui contrôle la Commission ;
  • La Banque centrale européenne qui gère l’euro et la politique monétaire de l’UE ;
  • La Cour des comptes européenne qui contrôle les dépenses de l’UE.

Cela commence à faire beaucoup d’institutions mais en même temps l’Europe c’est 27 pays et 508 millions d’habitants !

Enfin l’Union européenne coopère avec d’autres organisations européennes comme le Conseil de l’Europe, l’Association européenne de libre échange ou encore l’Espace économique européen. Mais on se doute bien qu’elle travaille avec plein d’acteurs et ce n’est donc pas très important pour cet article ^^.

Les États (pays) délèguent une partie de leurs compétences aux institutions européennes. Ainsi en plus des pouvoirs nationaux il y a un pouvoir européen et cela dans quasiment tous les domaines :

  • Compétences exclusives : la douane, la monnaie, le commerce extérieur ;
  • Compétences partagées : marché intérieur, agriculture, environnement, transports ;
  • Compétences d’appui : éducation, recherche, tourisme, sport, santé publique.

Sur la période 2014-2020 le budget de l’UE s’élève à 960 milliards d’euros soit 160 milliards par an (le budget annuel de la France est de 243 milliards). La France contribue à hauteur de 16 milliards par an au budget de l’UE.

Le budget du Parlement est de 2 milliards d’euros, dont 44% sont affectés aux frais de personnel (7000 fonctionnaires) et 22% aux députés (rémunérations, frais, bureaux, assistants).

Un député gagne 6.825 euros net d’impôt. On lui rembourse ses transports et ses voyages professionnels. Il bénéficie également d’une indemnité journalière de 320 euros pour ses frais lorsqu’il est à Bruxelles ou à Strasbourg. Enfin il dispose de 24 526 euros chaque mois pour rémunérer ses assistants. C’est un peu plus qu’un député Français.

Les Français redoutent un nivellement vers le bas des États membres de l’Union et regrettent un manque d’entraide et de solidarité entre les pays européens. Ils aimeraient que l’Union Européenne soit plus ambitieuse pour faire face aux défis globaux et que ses institutions soient plus proches du peuple tout en étant plus transparentes. C’est pourquoi je vous incite et invite fortement à aller voter en mai prochain car c’est le moyen qui nous ai donné pour choisir l’Europe que nous voulons pour nos enfants.

Les éléments chiffrés proviennent essentiellement de la Grande marche pour l’Europe (2018) et du site Europa.eu.

About the author

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Add comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Recent Comments