Création d’entreprise // La Rat Race : Comment et Pourquoi en sortir ?

C

« The trouble with the rat race is that even if you win, you’re still a rat. » Lily Tomlin

La “Rat Race” est encore un de ces termes que l’on entend régulièrement depuis quelques temps. Je garderai ce terme tout au long de l’article car les traductions françaises ne sont pas vraiment convaincantes. J’ai lu le terme “rat race” pour la première fois dans un jeu électronique éducatif : Cashflow 101 et 202 (issu du jeu de société du même nom). Ce jeu créé par M. Kiyosaki montre d’une façon ludique comment et pourquoi sortir de la rat race. Si vous avez le temps, je vous conseille vivement de le tester.

Qu’est-ce que la Rat Race ?

D’apres Wikipédia, “A rat race is a term used for an endless, self-defeating or pointless pursuit. It conjures up the image of the futile efforts of a lab rat trying to escape while running around a maze or in a wheel. In an analogy to the modern city, many rats in a single maze expend a lot of effort running around, but ultimately achieve nothing (meaningful) either collectively or individually. The rat race is a term often used to describe work, particularly excessive work; in general terms, if one works too much, one is in the rat race.

La rat race est en quelque sorte le piège dans lequel se trouvent la plupart des gens qui se résume à la phrase suivante : « travailler permet d’acheter des choses et c’est parce que je les ai achetées que j’ai besoin de travailler ». C’est donc un cercle vicieux dans lequel nous sommes tous entré à un moment de notre vie.

Pourquoi quitter la Rat Race ?

– Vous vous sentez piégé par le système ?
– Vous en avez marre de votre routine ?
– Vous travaillez trop ?
– Vous ne gagnez pas assez bien votre vie ?
– Vous ne pouvez pas réaliser vos rêves par faute de temps ou d’argent ?

Si vous pouvez répondre par l’affirmative à au moins une de ces interrogations alors il faut peut être réfléchir à sortir de la rat race.

Le premier réflexe est de travailler plus pour gagner plus. On se demande pourquoi cela est ancré dans notre cerveau… C’est une fausse solution. Vous faites toujours le même genre activité mais plus longtemps qu’auparavant. Au final, vous êtes toujours dans la rate race et vous avez encore moins de temps pour profiter de votre unique vie. Ne pensez pas que grâce à cela, vous allez évoluer. En réalité vous n’évoluerez pas car c’est une évolution dans la rat race. Il faut voir la vie différemment et cela le plus tôt possible car plus vous serez âgé, plus votre motivation baissera (à cause du facteur risque) et plus cela vous semblera difficile de vous libérer !

La vie vaut la peine d’être vécue à 100%, alors sortez de la rat race dès maintenant !

Comment sortir de la Rat Race ?

D’un un premier temps, on pourrait penser que pour sortir de la rat race, il faut travailler mieux, d’une manière plus efficace. Or nous allons voir que ce n’est pas ce qu’il faut faire.

Travailler mieux

Il existe une multitude de techniques pour optimiser son temps et devenir efficace dans son travail. On peut notamment citer le livre Getting Things Done (GTD) de David Allen ou encore la technique Pomodoro. Néanmoins, en prenant un minimum de recul, on se rend compte que ce n’est pas cela qui vous fera sortir de la rat race car ces concepts ne modifient pas votre environnement global mais votre environnement interne. Donc travailler mieux ne pourra en aucun cas vous rendre votre liberté !

Si il ne sert à rien de travailler mieux alors il est peut être plus utile de travailler moins ?

Travailler moins

Le livre le plus connu à ce sujet est celui de Tim Ferris, La semaine de 4 heures. Naïvement, je pense que si on couple la loi de Paretto et la loi Pakinson, on pourrait être tenté de dire que « Se limiter à travailler moins permets de se concentrer sur l’essentiel ».

C’est une vision qui est difficile à faire accepter autour de soi car tout le monde est formaté au fameux “métro/boulot/dodo”. Les gens se disent donc que si ils travaillent moins alors ils gagneront moins”. Or ce n’est pas forcément le cas !

Travailler moins est donc une piste pour sortir de la rat race. Mais concrètement comment faire pour sortir de la rat race ?

Les techniques pour se libérer de la Rat Race

Voici la démarche que j’imagine pour quitter le rat race :

  1. Faire un état de l’existant : regarder comment est organisée votre vie (professionnelle et personnelle) ;
  2. Lister ce qui ne vous plait pas dans votre vie : le fait de travailler trop, le fait de ne pas gagner assez d’argent, le fait de ne pas profiter de la vie, etc..
  3. Lister ce qui vous aimeriez faire dans votre vie : faire des voyages, faire de l’humanitaire, avoir du temps pour votre famille, etc…
  4. Changer les points qui ne vous plaisent pas et faites les points qui vous aimez !

Bien entendu la question est : comment ? Forcément il n’y a pas de “truc magique”, mais je pense qu’il y a trois manières de faire.

1ère technique : Devenir riche

“Plus facile à dire qu’à faire” me direz-vous. Et bien oui, c’est la technique la plus difficile et la moins accessible mais c’est pour moi la meilleur.

D’après le jeu Cash Flow, sortir de la rat race se résume à obtenir des revenus passifs (qui ne comprennent donc pas le salaire) plus important que les charges. La technique, vous l’avez compris, est de générer des revenus passifs. Un revenu passif est de l’argent que vous gagner sans action directe de votre part (ex : la location un appartement). C’est la clé de la liberté financière ! Une fois lancé sur ce terrain, vous obtenez une dynamique positive qui vous fera entrer dans un cercle vertueux : je gagne de l’argent passivement alors je continue d’investir donc je gagne encore et toujours plus. L’idée est donc d’investir votre temps dans un projet qui peut, à plus ou moins long terme, fonctionner sans vous et vous rapporter de l’argent ! Ceci implique donc de travailler en amont pour mettre en place tel système et cela est plus ou moins difficile selon le secteur (en développement web, cela semble plus simple). Par contre, il ne faut pas oublier de s’arrêter un jour ou l’autre pour profiter de ses revenus passifs !

2ème technique : Se contenter de moins

L’homme à toujours tendance à en vouloir toujours plus et de n’être jamais satisfait de ce qu’il a. D’où ce constat que si vous arrivez à vous concentrez sur les choses essentielles de votre vie, vous aurez besoin de moins de choses et donc de moins d’argent pour les acheter et forcément de moins d’heures de travail. Ce qui pourra parallèlement vous permettre de réaliser d’autres rêves à condition que ceux-ci ne soient pas liés à votre santé financière.

Cette technique semble plus facile à mettre en oeuvre mais elle va à dans l’encontre des pensées classiques qui consistent à dire que l’argent permet d’être libre. Elle a également l’inconvénient de ne pouvoir fonctionner que si les choses que vous voulez changer dans votre vie ne sont pas liées à l’épaisseur de votre portefeuille.

3ème technique : Etre passionné par ce qu’on fait

Réussir à vivre de sa passion : un rêve accessible. Faire un travail qui nous passionne, être heureux en se réveillant le matin pour aller travailler, ne pas se sentir obligé de faire des efforts dans ses tâches quotidiennes, pouvoir s’épanouir et utiliser tout son potentiel sont autant de points qu’une personne passionnée par son travail vérifie chaque jour.

Dans ce cas-ci, même si vous travaillez beaucoup, cela n’est pas très important car travailler est assimilé à un loisir. Néanmoins, il faut tout de même que cette passion vous permettre de vivre afin d’assumer les charges courantes. L’exemple parfait est celui de l’entrepreneur. Se lancer dans l’entrepreneuriat en créant une société dans son domaine de prédilection permet à l’entrepreneur de faire de sa passion son travail.

C’est la technique que j’ai choisie. Au final, je pense que le mieux est de commencer par être passionné par son travail puis de transformer celui-ci en une source de revenus passifs afin d’appliquer la première technique :).

Et vous, qu’en pensez-vous ?

About the author

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

13 comments

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

  • “gagner plus”
    “avoir moins de besoins”
    “travailler de sa passion”

    Si tu pars sur un bon conseil, en listant nos envies et les points à améliorer dans notre vie, tu balances quand même des conseils un peu débiles.
    Ca pourrait sortir d’un bouqin “comment devenir riche et heureux en 100 jours” que ça ne m’étonnerait pas du tout. Faire une passion de son travail (ou plutôt l’inverse) et le seul argument correct ; seulement tu ne fais que traverser le sujet, en disant que c’est ton choix perso.

    Mais le reste, sérieux… Tu en reviens à dire qu’on est plus heureux en ayant des activités et des rêves en adéquation avec ses revenus.
    Tu aurais raison si le bien-être se mesurait à l’argent que tu dépenses. Pour beaucoup, ça restera une vision assez primaire de la vie.
    Je ne dis pas que l’argent ne fait pas le bonheur, il y participe d’une certaine manière, mais tu auras peut-être la chance de découvrir que la vie est faite d’un paquet de moments magiques, qui font la richesse de chacun, et qui ne coûtent pourtant pas un seul centime.

    Bon, je sais que la vie parfaite n’est pas le sujet du blog, mais je préférerai que vous vous concentriez sur ce point, sans essayer de donner des leçons de vie dignes du zinc d’au bout de ma rue.

  • Bonjour et merci pour ce commentaire.

    Je vois que tu estime que l’article peut se résumer par : « gagner de l’argent est le seul moyen d’être heureux » et j’en suis désolé. J’ai n’ai donc pas réussit à faire comprendre le fond de ma pensée.

    Devenir riche n’est qu’un technique que je donne parmi les 3 autres. Ainsi pour moi, les 2/3 de ce billet montre que l’argent n’est pas le seul moyen. Bien sûr l’argent est un moteur et la littérature à ce sujet est conséquente, c’est pourquoi j’en parle forcément. Mais le but était aussi de montrer qu’il ne faut pas s’arrêter à cela et qu’il y a beaucoup d’autres voies pour être épanouie dans sa vie.

    J’essayerai donc de mieux m’exprimer à l’avenir :).

  • La Rat Race… Ce concept horrible et pourtant tellement vrai.

    Pour ma part, je savais bien que quelque chose n’allait pas, mais je n’avais pas mis la main dessus. La réalité est pourtant là, sous nos yeux… Mais en bon vieux rat, nous sommes trop occupés pour la voir.

    Cela va faire à peu prêt 6 mois que j’ai pris conscience de tout cela. Et je travaille de manière à en sortir, vite. Une fois qu’on est dedans, et bien dedans, ce n’est pas si évident.

    En tous cas, en autres lectures, je te conseille Linchpin de Seth GODIN, un excellent livre à lire sur le sujet !

  • Article intéressant comme toujours mais pour bien réfléchir à tout çà, je vous conseille d’écouter “Rat Race” de Bob Marley qui parlait de tout ca il y a un moment déjà

    “Oh it’s a disgrace to see the human race in a rat race”

  • Tu résumes très bien le fond de ma pensée depuis 1 an.
    – Rien ne sert de courir, arrêtez vous et profitez.
    – Se contenter de moins c’est plus facile qu’on ne nous le laisse croire (c’est facile a dire quand on a pas vraiment de problème d’argent).
    – Se faire plaisir au quotidien dans son boulot, dans ces loisirs …

  • Hello,
    Dans la section devenir riche, tu parles d’investir son temps dans un projet qui peut, à plus ou moins long terme, fonctionner sans nous et rapporter de l’argent.
    Tu peux expliquer en quoi c’est plus simple de mettre en place ce système dans le développement web ?
    Merci et bel article !

    • Typiquement faire un logiciel que tu vends avec un abonnement à 50€ / mois. Avoir 80 clients = 4000€ / mois = 2000€ (après cotisation / taxes) me semble qqch de plus accessible que de monter un business physique. Mais je suis biaisé car je suis informaticien :). Autre exemple, créer une app : j’ai lu sur un gars qui a créé une app “La bible” et “Le coran” pour je ne sais plus quel pays. Il en vend des milliers chaque mois et cela ne lui demande aucune maintenance et génère un revenu régulier.

  • j’ai des revenus passif (locatifs entre autres) et je vis tres confortablement et en dessous de mes moyens, je suis plus reposé et je profite de la vie. De plus je constate que beaucoup de gens investissent dans du bling bling
    Ou alors travaillez pour votre compte en liberal (mais ca demande un diplôme specifique) ou comme independant (dans un secteur qui le permet) creez vitre boite (avec toutes les reserves d’usage)
    Evitez le salariat ! quant aux smicards, ce sont de esclaves modernes
    mon plus gros regret, pas quitter la rat race plus tot !

    • Même en tant aque libéral on reste dans la rat race. Dès que l’on échange du temps contre de l’argent, c’est perdu !. Bien joué en tout cas. A part le locatif, vous avez d’autres sources de revenu passif ?

      • Saufs si ce temps échangé contre de l’argent est un plaisir, dans ce cas on gagne de l’argent sans voir le temps passé et en faisant sa passion.
        L’humain est fait pour travailler et à toujours travaillé, les plus,intelligents sont ceux qui font travailler les autres ou qui organise leurs avenirs comme tels.

  • Je pense que chacun d’entre nous a déjà ce qu’il lui faut pour réussir à sortir de la rat race. En fait, il suffit de se concentrer. Voici 3 étapes pour commencer son heureux départ (humble avis):

    1- Découvrir son (ses) talents cachés.
    J’ai toujours eu du mal à supporter le fait d’avoir des dettes. Pour cette raison, je cherchais toujours toute sortes de mécanismes afin de les réduire et de pouvoir dormir sur mes deux oreilles. Mes recherches m’ont rendu plus ou moins ”expert” en la matière. À un point où une fois j’aidais une amie à arranger ses finances quand elle a crié ”Oh mon Dieu tu es vraiment bon !” ( je sais, elles me disent toutes cela LOL) ”Tu devrais donner des cours de finances personnelles! ”.WAO… comment n’y avait-je pas pensé plus tôt? Ici en Amérique du nord, c’est un gros mal car beaucoup de gens n’arrivent pas à gérer leur vie financière à cause de la surconsommation. Et voilà, je développe un cours à mes heures perdues.

    2- Se donner un objectif très précis et y croire, mais y croire dur comme fer.
    La nature a des lois que nous ignorons. Comme la loi de l’attraction. Si tu te lèves le matin et tu te dis ”oh encore une journée de merde!” tu l’auras ta journée de merde. C’est très simple. Moi je me suis dis ”dans 5 ans je ferai mon premier million de dollar, et je sortirai de la rat race”. Et croyez moi je reviendrai dans 5 ans vous dire que j’ai réussi. C’est comme ca que ca marche!

    3- Partagez vos idées avec les autres.
    On a trop tendance à penser que nos idées, nos émotions, nos vies doivent rester secrètes. Et bien non, chaque fois que je parle de ma vision autour de moi, je reçois toute sorte de ”feedback” positifs ou négatifs qui développent et affutent mes projets.
    Chaque fois que je partage mon mal être personnel, je vois que beaucoup de gens ressentent les mêmes choses et on en discute. C’est le meilleur moyen d’avoir la paix intérieure. Cette paix intérieure permet de vider le cerveau pour se concentrer sur les choses importantes comme le développement et l’épanouissement personnel.
    De plus , il ne faut surtout pas penser que les autres nous voleront nos idées géniales. Ce n’est pas forcément vrai car nous sommes 7 milliards d’humains. Il y a assez de place, d’argent, de réussite et même de bouffe pour tout le monde. Le partage est la meilleure façon de réussir. Bien évidemment ceux qui veulent qu’on soit bloqués dans la rat race travaillent bien à nous faire croire le contraire.

    Alors, si vous avez un talent, ne le cachez plus, parlez-en autour de vous, aider les gens avec ce talent et un jour, trouvez le format qui vous permettra d’en faire un business. J’ai une petite page sympa sur Facebook (débutant LOL) pour parler un peu de mes petites aventures. Je vous invite à y faire un tour. https://www.facebook.com/Les-conseillers-de-Mr-le-Maire-303233366549421/

  • La rat race est sans fin car on pourrait dépenser tout son revenu (même une fois reçu une augmentation) plutôt que d’investir dans du passif. (Business. Immobilier)
    Perso j’ai créer du passif, j’ai dépenser moins en allant vivre en Inde où je vis ma passion. (Plutôt que de vivre DE ma passion)
    Mais ton idée semble bonne si ton boulot peut devenir un revenu passif.

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Recent Comments