Création d’entreprise // En France on fait du service et pas UN service

C

Tout le monde a remarqué que quand on parle des succès du web, on parle toujours des startups américaines. Pourquoi est-ce toujours le cas ? Car le marché américain est plus favorable aux startups ? Peut-être… mais cela n’explique pas tout. Cela n’explique par pourquoi les américains sont les seuls à parvenir à créer des services web qui sont utilisés partout dans le monde.

Quand on regarde les startups outre-atlantique (groupon, twitter, facebook, linkedin, dropbox), elles ont toutes quelques chose en commun : elles ont un produit sur lequel tout est basé.

Quand on regarde les startups francaises, elles ont pour la plupart une chose en commun : elle ne se concentrent pas que sur un et un seul produit et font autres choses comme du service ou de la formation.

On peut alors peut-être se demander si il ne faudrait pas que nous arrêtions de faire su service pour gagner de l’argent immédiatement mais risquer un peu plus en se concentrant sur un produit unique pour réussir ?

Si vous avez l’occasion côtoyer les statups dans les incubateurs, les couveuses ou les pépinières, on a l’impression que la plupart ne veulent pas prendre le risque de grandir et préfèrent assurer leurs arrières. Autre point flagrant, ces startups ne s’ouvrent souvent que sur le marché francophone…

Peut être que ce qu’il nous manque pour concurrencer nos amis américains serait d’avoir des entrepreneurs refusant la facilité de faire du service mais prenant le risque de faire un produit tout en s’attaquant au marché mondial ? Certes cela n’est pas dans notre culture et ce parcours sera semé d’embûches mais cela ne vaut-il pas le coup de tenter ?

C’est le chemin que suivent de plus en plus de ces startups et certaines connaissent désormais le succès : Vente Privée , viadeo, meetic, wikio-eBuzzing, etc…

About the author

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Add comment

Arnaud Knobloch

Geek & Entrepreneur

Recent Comments