Arnaud Knobloch

Création d’entreprise // Vadequa : le meetic affinity de l’emploi !

Sous ce titre explicite, vous aurez sûrement deviné que Vadequa est notre projet de création d’entreprise. Je vais donc, plus d’un an après le premier article, vous parler enfin de ce projet !

Description

Vadequa est un service web innovant d’aide à la décision dans le domaine de la recherche d’emploi et du recrutement. Il permet de mettre en relation candidats et entreprises en estimant l’adéquation entre la personnalité du candidat et la culture de l’entreprise.

Reposant sur des critères scientifiquement reconnus et tirant partie de l’intelligence collective de ses utilisateurs, Vadequa optimise la mise en relation entre candidats et entreprises grâce à des algorithmes d’aide à la décision avancés. Cette technologie sera améliorée en continu grâce à une collaboration avec des laboratoires de recherche en informatique, mathématiques, psychologie et en sociologie.

Pourquoi le comparer à meetic affinity ? Car durant cette année, nous avons eu de nombreux échanges, et une phrase revient très régulièrement : Ah mais en fait Vadequa est le meetic affinity de l’emploi ?!. Nous trouvons cette comparaison flatteuse et cela est une image qui parle à la majorité des gens. C’est pourquoi je l’utilise dans cet article.

Un démonstrateur a déjà été réalisé et a été testé par des utilisateurs pilotes (candidats) et nous projetons d’avoir une version bêta à la fin du mois de mars. Néanmoins, vous pouvez dès maintenant tester notre application, vos données seront sauvegardées.

Origine de l’idée

À l’issue de nos études, Martin et moi-même ainsi que beaucoup d’autres personnes étions confrontés à un problème. Nous avions la chance de pouvoir « choisir » dans quelle société nous allions travailler mais nous n’avions aucun moyen de faire correctement ce choix. Souvent nous allons travailler dans une entreprise car nous connaissons des personnes qui y travaillent déjà ou alors parce que nous avons entendu dire que l’environnement y était convivial. Au final, cette approche n’est pas très efficace et souvent, quelques mois plus tard, nous nous apercevons que la société ne nous correspond pas et qu’il faudrait réfléchir à aller travailler autre part. Mais alors comment faire ? Mise à part quelques sites de « scoring » général d’entreprise qui n’ont pas beaucoup de valeur, nous n’avons aucun outil nous permettant de savoir quelle entreprise est faite pour nous. Et c’est ce que nous proposons avec Vadequa : trouver votre entreprise idéale ! Ainsi pour chaque entreprise, nous allons vous prédire si vous êtes susceptible de vous plaire ou non et vous pourrez y postuler directement.

Forcément nous nous adressons à des personnes qui sont en quelques sorte en positions de force sur le marché de l’emploi. Des individus qui peuvent trouver plus ou moins facilement un travail mais pour qui l’environnement, la culture de la société, est un point essentiel pour faire un choix.

Coté recruteurs, nous nous sommes aperçus qu’il y avait également un malaise. Les erreurs de recrutement sont fréquentes et coûtent très cher à l’entreprise. De plus, il faut savoir que ces problèmes de recrutement sont dans une majorité des cas liés à l’adéquation entre la personnalité de l’employé et la culture de la société. Enfin, faire appel à des cabinets n’est pas à la portée de toutes les entreprises et n’est pas forcément la meilleure solution. Nous avons donc voulu répondre à ce problème en proposant un outil qui permet de déterminer la culture de son entreprise et de trouver les candidats qui y correspondent dans l’optique de réduire le risque d’erreur de recrutement et les coûts que cela entraîne.

Quelques notes scientifiques et chiffres du marché

Il est démontré par des études en psychologie :

  • que l’intelligence et la personnalité et sont des éléments corrélées à la performance du futur salarié ;
  • que l’âge, le sexe, l’expérience ou même le savoir-faire n’influent que peu sur la performance à long terme du futur du candidat ;
  • qu’il est possible d’établir un modèle qui mesure l’adéquation entre la personnalité d’un individu et la culture d’une entreprise ;
  • qu’il existe des corrélations significatives entre l’adéquation culturelle et la satisfaction d’un employé, son intention de quitter l’entreprise et son implication grâce à l’acceptation des valeurs de l’entreprise.

D’autres études montrent que :

  • Les organisations ayant des employés impliqués dégagent un bénéfice par action 3,9 fois supérieur aux entreprises du même secteur ayant des employés peu impliqués ;
  • Le coût d’un recrutement est estimé entre 10 et 25% du salaire brut annuel ;
  • Le coût estimé d’un départ est estimé entre 100% et 150% du salaire brut annuel ;
  • Un employé connait en moyenne 5 entreprises au cours de sa vie ;
  • Actuellement 72% des employés souhaitent changer d’entreprise.

Nous constatons donc que le recrutement et la fidélisation des employés est quelque chose d’essentiel pour les entreprises. De plus, une tendance de fond est en train de faire évoluer les mœurs, il est désormais important de redonner une place aux employés au sein de la société.

En résumé nous voulons mettre en relation candidats et entreprises en se concentrant sur l’humain, sur le savoir-être de la personne, plus que sur ses diplômes ou son savoir-faire. C’est une nouvelle façon de voir le recrutement pour nous autres Français mais tout montre que l’harmonie ainsi créée aura des impacts positifs pour les deux parties.

J’attends vos commentaires sur ce projet avec impatience !

Articles similaires
  • Comment recruter des bons stagiaires ... Le recrutement d’un bon stagiaire est pour moi équivalent au recrutement d’un bon employé. Le processus doit être, à peu de chose près, le même. Je parle ici de stagiaire car je commence à avoir une expérience dans ce domaine. Il est encore un peu trop tôt pour les salariés, bien que nous en recrutons deux [...]
  • Porteur de projet, les 5 signes d’un ... Voici quelques phrases que j’entends souvent autour de moi et qui sont, d’un point de vue de mon expérience, corrélées à l’échec du projet. Donc si vous vous êtes dit l’une des ces phrases, posez-vous des questions ^^ 1. J’ai une super idée mais je me donne encore deux ans pour qu’elle soit plus mature. [...]
  • Comment financer sa startup en Langue... Je  vous propose aujourd’hui une infographie que je viens de réaliser qui résume de manière très simplifiée comment il est possible de trouver près de 300 000 € en Languedoc-Roussillon pour financer sa startup sans investisseurs et en moins de 2 ans. N’hésitez pas à me faire part d’autres moyens de subvention [...]
  • Les étapes de la création d’ent... Il y a déjà beaucoup d’articles sur ce sujet mais j’ai voulu en faire un très condensé qui pourra servir de pense-bête rapide à consulter. J’ai donc repris les principaux points administratifs à suivre lorsq’on souhaite créer une structure de type SAS, SARL, etc… Les étapes : Prendre contact avec le centre de formalités des entreprises (CFE) [...]
  • Création d’entreprise // Lettre... Nous avons eu l’honneur de recevoir dernièrement une lettre de la Direction Générale de la Concurrence. J’ai voulu partager cette expérience puisque nous avons trouvé cela assez drôle. Que disait cette lettre ? Et bien que nous ne respections pas complètement la loi puisqu’il manquaient quelques informations juridiques sur notre site www.vadequa.com. Effectivement, nous avions [...]

7 Commentaires

  1. 16 mars 2011    

    Quelle belle idée ;)

  2. 16 mars 2011    

    Le nom est frais, peu évocateur du sujet emploi, mais plus de voyage pour un latiniste (il en reste ?). Ça reste cohérent par rapport au service proposé. Ça peut devenir un « incontournable ». Le graphisme est sympa et les pages sont conviviales : on voit que vous êtes de la bonne génération…le principe est évolué et ciblera des bobos avec plein de Followers. Sur le fondement du principe, je ne suis pas ingénieur spécialiste du sujet, mais en tant qu’ancien cadre dirigeant de société internationale, ça me parle pas mal, d’autant que mon dernier poste salarié m’avait laissé sur ma faim côté adéquation entre esprit d’entreprise supposé et réalité quotidienne. Finalement, est-ce que les profils senior ne sont pas en cible prioritaire, quand ils savent ce qu’ils ne veulent plus ? Encore faut-il que l’employeur sache se définir avec discernement…
    Merci pour votre enthousiasme lucide…ou pas : à votre dispo pour expliciter mes ressentis, et bon lancement pour la suite. Jean

  3. 16 mars 2011    

    Je confirme. Magnifique. Qd même dommage pour job affinity :)

  4. 17 mars 2011    

    Bonjour Jean,

    Les profils senior sont effet des cibles importantes pour nous :).

    Jean Dequéker :

    Encore faut-il que l’employeur sache se définir avec discernement…

    Et c’est là que nous avons innové, nous interrogeons les utilisateurs du site sur leurs expériences passées et nous avons un système évolué qui, à partir de l’intelligence collective, détermine la culture de la société. Ce n’est donc pas l’employeur qui va définir sa culture (ce qui évite des biais importants) !

  5. Videlia Videlia
    18 mars 2011    

    Un concept frais et bien construit. Que votre route soit longue :)

  6. 3 septembre 2011    

    Le concept est intéressant. J’avais une objection, c’était justement le biais induit par une société se définissant elle-même, mais vous y avez bien répondu !

    Où en êtes-vous aujourd’hui ?

  7. 20 octobre 2011    

    @Siebmanb A l’heure actuelle nous venons de terminer la développement de la partie Business de Vadequa qui permet aux entreprises de déterminer leurs cultures afin de comprendre les clés du bien-être de leurs employés. Nous avons également développé le module préselection qui apporte des éléments sur les candidats afin d’aider les recruteurs à prendre leurs décisions lors des phases de recrutement.

    Plus d’infos ici : Vadequa – Business :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *